kagney linn carter in red top and stockings sucking and fucking in office. www.desisex.tube
amazing twinks trace comes home from the club all by himself and.xnxxtv
Texte de Dominique Richard
Mise en scène et Jeu : Amélie Viers et Jude Nayrat
Durée : 45min

Grosse Patate, c’est le surnom qu’on lui donne à l’école parce qu’elle mange tout le temps. Elle, elle sait qu’elle est ronde et douce. Dans sa classe, il y a Rosemarie la timide, Rémi

dont l’ombre est celle d’une fille et Hubert qui est très beau et très bête et dont tout le monde est amoureux. Mais dans ses rêves elle rencontre l’homme en noir qui l’aide à mieux comprendre le monde.

Avec ce texte de théâtre à mi-chemin entre le journal intime et le récit, Dominique Richard porte un regard tendre sur la cruauté de l’enfance. Sans avoir l’air de rien, il traite de sujets graves : l’amitié, l’amour, le deuil, la différence.

Une danseuse qui parle.
Une comédienne qui joue d’une drôle de machine. Des disciplines qui se croisent, s’entremêlent pour donner corps aux mots, aux confidences et aux rêves qui se questionne.
Une danse sur fond de musique improvisée viscérale.

Le journal de Grosse Patate est une forme poétique, légère faite de drôleries et de tristesses. Un voyage intime en écho de nos traversées enfantines et adolescentes.

« Le spectacle parle de la pluie, du beau temps et puis du vent, un peu comme des émotions. Il raconte ce qui se passe dans la vie, surtout quand on grandit. Parce que la vie c’est pas aussi simple qu’on le pense »

(élèves de CM1-CM2).

Amélie Viers , danseuse, chorégraphe mais aussi intervenante artistique porte son premier juste au corps à l’âge de 4 ans.
Après s’être initiée aux différentes techniques (classique, jazz, moderne, contemporain…) Sa danse est physique, le corps est matière, le mouvement est pensé comme le passage d’un état à un autre, l’improvisation et l’écriture spontanée sont au coeur de sa démarche. La question de l’interaction entre le mouvement et les autres domaines artistiques l’amène à créer avec des artistes aux univers variés comme Fred Roumagne , plasticien sonore et Guillaume Lenson, créateur lumière dans le projet Impacts porté par sa toute neuve compagnie STRUCTURE (2021). Après avoir été interprète pour la Cie Divergences (Cygne Blanc / Cygne noir, un flou de chair, IN2U…), elle est accueillie au sein de LAZZI ZANNI il y a 6 ans, d’abord pour ses compétences pédagogiques en danse et théâtre éducation puis pour collaborer avec Fabien Bassot en danse- théâtre (Burn Out, Corpus Votum).

Jude Nayrat , comédienne, metteure en scène, médiatrice artistique. Elle commence le théâtre à l’âge de 8 ans et se forme depuis après de divers artistes et compagnies. Dans son parcours on retrouve des ingrédients tels que l’écriture, la poésie sonore, le théâtre de mouvement, le happening, au service d’un théâtre épuré et humaniste. Son parcours se construit au gré des rencontres et des partenariats. A son arrivée en Dordogne en 2014, elle se consacre notamment au projet du Collectif La Muse & Moi . En 2016, elle rencontre la Compagnie Lazzi Zanni et y intègre des projets de théâtre-forum, de lectures théâtralisées (Le journal de grosse patate, Antigone, Je marche dans la nuit par un chemin mauvais), de stages. En 2018, elle croise la route de la Compagnie Lilo où elle met en scène le spectacle Hans et Les Bretelles. Et, en 2021 elle fonde Mordre La Brume.

Amélie et Jude se rencontrent au sein de la compagnie Lazzi Zanni et poursuivent ensemble leur travail trans-disciplinaire. Ces deux nouvelles camarades de jeu s’ouvrent à de nouvelles expérimentations

.wysija-paragraph{ color: #F0F0F0; } .label{ color: #F0F0F0; }
girl pics homemade solo ass fingering.